[Croatie] – Un petit tour à Zagreb

Où nous découvrons une capitale très animée, où nous visitons quelques musées atypiques.

DSC00126m

L’homme tendre vs l’homme fort ? C’est impossible que celui qui ait posé ces affiches publicitaires, l’ait fait par hasard, non ?! (Zagreb)

Avant de quitter Rab pour Zagreb, nous passons à nouveau devant la fresque murale « VUKOVAR » de Banjol. Elle évoque le massacre des civils de Vukovar, ville frontière de l’est du pays, assiégée par les Serbes lors du conflit de l’ex-Yougoslavie. Cette ville stratégique tomba au main des Serbes à l’automne 1991. L’ensemble des hommes présents, et les patients de l’hôpital furent déportés à l’extérieur de l’agglomération pour être exterminés en une seule journée. Cette fresque fait écho à un livre que nous avons emporté durant ce voyage : « Hôtel Z« , qui connu un très grand succès en Croatie (cf. page « Lectures »), et qui évoque le sort des réfugiés de la guerre de Croatie des années 1990, dans leur propre pays, et dans les pays voisins. Et notamment le sort des femmes et des enfants ayant fuit Vukovar, et qui attendirent durant des années  le retour de leur pères et maris, qui n’aurait jamais lieu.

La fresque de Rab rend un hommage particulier à un français volontaire Jean-Michel Nicollier, qui resta jusqu’au bout à l’hôpital de Vukovar, au côté des Croates. C’est surprenant de découvrir ici ce français, dont nous n’avions jamais entendu parlé, et qui semble très connu et respecté, ici en Croatie : de nombreuses fresques ou monuments lui rendent hommage dans le pays.

DSC00085m

Portrait de Jean-Michel Nicollier, volontaire français tué à Vukovar en 1991. Ile de Rab.

Sur la route de Zagreb, en bon français que nous sommes, nous nous arrêtons acheter du fromage, vendu dans les montagnes : il s’agit de fromages de brebis, dont la plupart sont fumés. Bon, comment le dire poliment… ça n’est pas un fromage français. C’est certain. Assez surprenant au premier abord, un peu caoutchouteux en bouche, une fois dans le kayak depuis plusieurs jours, stocké dans les compartiments de la coque plastique (qui monte facilement à plus de 50°C en plein soleil), il s’avère finalement délicieux !

DSC00206m

Arrivés à Zagreb, nous prenons un appartement via le site Booking. D’un bon rapport qualité-prix, généralement très bien situées, les locations de particulier à particulier sont le moyen idéal de se loger dans toute la Croatie. De notre côté, nous nous installons dans un superbe petit logement en plein centre, avec le tram au pied de l’immeuble. Et c’est parti pour quelques belles visites :

  • Tout d’abord celle de l’Ambassade de France : lieu sous haute sécurité, seule Ariane est autorisée à rentrer, après une fouille et un passage au scanner. Les autres vont se promener en ville. Après explication de la situation et un excellent accueil, une déclaration de perte de passeport est réalisée. Photo d’identité prise chez un photographe du coin, dépôt de l’équivalent d’une cinquantaine d’euros en kuna, Ariane ressort 1h plus tard avec un laisser-passer valable jusqu’au 10 août. Pas un jour de plus. Il va falloir pagayer vite si on veut boucler toutes nos iles ! Mais nous sommes soulagés, car en règle désormais.

On peut enfin profiter de cette jolie capitale, très animée, qui par certains côtés, nous rappelle le charme de Ljubljana en Slovénie.

  • La ville basse :
  • Kaptol et Gradec, la ville haute :
  • Vie nocturne sympathique, il est très agréable d’être en terrasse ou de déambuler la nuit dans la vieille ville, très animée :
  • Musée des Techniques ou encore « Musée Tesla », pour Titouan : le musée idéal pour les enfants, une grande collection de camion de pompiers depuis l’origine de la guerre contre le feu jusqu’à nos jours ; un hangar présentant tout ce qui roule, vole, flotte ; une mine souterraine reconstituée, et encore des tas de thématiques, bref, un très bon moment !
  • Musée d’Art Naïf : c’est le premier musée au monde à avoir été créé autour de l’Art Naïf, en 1953. On y trouve une belle collection de peintres croates, mais aussi internationnaux.

Après un violent orage, retour à Rab et… au kayak !

 

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s