Boire et manger – Matériel

1 – Boire

Pour rendre l’eau potable, au-delà des traditionnels pastilles style micropur, nous avons des filtres à eau.

Filtre à eau Katadyn Combi

Filtration de l'eau d'une source

Séance de filtration dans les Andes

Nous nous en sommes servis environ 1 mois durant le voyage (et notamment lors du trek), mais nous aurions pu nous en servir quotidiennement. Même s’il est un peu lourd (~ 700 g), l’utilisation de ce type de filtre (mécanique pour les bactéries et quelques virus et avec charbon actif pour certains micropolluants) apparaît indispensable dans certaines zones, car il permet notamment d’éviter (1) d’utiliser chroniquement les pastilles de type micropur (probablement pas très bon sur le long terme pour la flore intestinale) et (2) d’acheter des bouteilles en plastique dont on ne sait plus quoi faire du contenant une fois vide.

Pour les eaux chargées en sédiments fins (eau boueuse, …), bien penser à pré-filtrer (par ex. avec un buff) en amont de la crépine pour ne pas colmater prématurément le filtre. Attention, en une seule utilisation dans des eaux glaciaires, riches en particules fines (« farine » glaciaire), on peut colmater le filtre. Bon sinon, ça fait aussi les bras de filtrer 5 litres d’eau (>10 min) !

La paille filtrante Lifestraw

Idéale pour boire rapidement n’importe où !

Le transport de l’eau

Les contenants utilisés pour le transport de l’eau sous les suivants :

  • Jerrican souple 15L

Tant que nous avions la carriole des enfants, nous avons souvent utilisé un jerrican souple de 15L (Decathlon) pour transporter l’eau durant plusieurs jours. Il se casait facilement dans le coffre arrière de la carriole, et se repliait une fois que nous n’en avions plus l’utilité. Son prix est dérisoire…

GROUPE 3 - Jerrican souple 15 Litres CAO CAMPING

  • Vache à eau

A COMPLETER MSR

  • Gourde

Nous avons testé plusieurs types de bidons, de différentes contenances, isotherme ou non. Nous ne sommes pas convaincus par les bidons isothermes Zefal Artica, qui n’ont jamais vraiment conservé l’eau fraiche…

  • Bassine

En un mot : hyper pratique ! Bassine pliable Sea to Summit 10L.

Sea to Summit - Kitchen Sinks - Bassine pliante

2 – Manger

Les réchauds

Nous avons souvent utilisé le réchaud à alcool Tempête Trangia.,

Ses plus : sa robustesse au vent, la sécurité pour les bébés et les petits par son absence de flamme.

Ses moins : le temps de chauffe, l’approvisionnement en alcool à brûler de qualité. Trouver de l’alcool à brûler a parfois été problématique car l’alcool est souvent interdit à le vente dans certains pays. Il est donc raffiné/modifié à tel point qu’il perd toute sa capacité calorifique, et qu’il devient presque impossible de faire chauffer quelque chose !

Résultat de recherche d'images pour "rechaud a alcool trangia"

Nous avons également un réchaud à essence Optimus.

Ses plus : l’essence s’achète facilement partout. Il chauffe très rapidement.

Ses moins : l’odeur de l’essence, le brûleur qui nécessite un peu d’entretien pour un fonctionnement optimal sur le long terme. Un coup de main à prendre à l’allumage.

Résultat de recherche d'images pour "rechaud à essence optimus"

La vaisselle

  • Popotte : nous avons la popotte Decathlon en alu anti-adhésive (2.5 L) pour 4 personnes. Nous avons remplacé la vaisselle d’origine par les éléments suivants.
  • Verres : verres pliants X-Cup Sea to Summit

  • Bols/Assiettes : Lifeventure Ellipse Bowl sans BPA, stables, s’empilent en limitant l’encombrement, on les trouve pratiques.

Lifeventure Ellipse Bowl

  • Couverts : on a des couverts 3 en 1 Light My Fire, qui ont tous cassé les uns après les autres, supportant mal les écarts de températures, notamment en Amérique du Sud…

Couverts de camping Light my fire LF-41254413 Tritan 2 pc(s)

  • Table : on se sert d’un plaid imperméable décathlon très pratique pour s’isoler du sol.