Dernier jour de confinement…

… avant le prochain ! (non, ce n’est pas drôle en effet…)

Après 2 mois d’un nombre effarant d’heures passées en cuisine (et ce par tous les membres de la famille !), à tester des dizaines de nouvelles recettes, hier il fallait donc terminer en beauté ce dernier jour de stage « gastronomique », avant de penser à éliminer sérieusement les kilos en trop…

Ce fut donc les excellents muffins aux myrtilles (congelées) des enfants, qui nous ont ramenés quelques mois en arrière : une fin d’été dans le Mercantour, passé à randonner en famille dans la vallée de la Vésubie, en cueillant chaque jour des tas de petits fruits sauvages, au retour de marches dans de splendides paysages.

Lire la suite

Vie de refuge (#2) et … VTT !

Petites « aide-gardiennes » à Buffère – Du 23 au 28 juin 2019

Avec : Zoé B. et Adélie

Sur invitation de Zoé, la copine de courses de ski nordique d’Adélie, dont les grands-parents tiennent le refuge de Buffère, dans la vallée de la Clarée, les filles vont passer une belle semaine en montagne, à randonner toutes les deux vers des lacs, et à aider au refuge.

Ça grandi chez TSAGA !

Lire la suite

Les îles Chausey et le Mont Saint Michel, en petites foulées !

… où comment revisiter deux sites emblématiques de Normandie.

Décembre 2018

Avec : Ariane & Seb

DSC08608m

Mais qui se cache derrière cet épais brouillard ?!

Lire la suite

Héliportage de début de saison au refuge de Vallonpierre (#2) – Vidéo

Une petite vidéo du vol (pas de la meilleure qualité, mais l’objectif n’était pas de faire un reportage photos/vidéo, mais de RANGER !!), et de l’ambiance de l’installation du refuge, suite aux photos :

Héliportage de début de saison au refuge de Vallonpierre (#1)

Jeudi 22 juin 2017

Avec : Guillaume, la mamy qui gérait les 3 petits-enfants (Gabin, Luce et Emma), Damien, Vincent, Ariane, Lucille et Antoine.

Héliportage de début de saison pour approvisionner le superbe refuge de Vallonpierre, gardé depuis le 10 juin. Principalement de la nourriture pour tout l’été, des boissons, mais aussi de l’électroménager, du mobilier, des bonbonnes de gaz, du bois pour le local d’hiver… Une partie du nécessaire pour accueillir les randonneurs et grimpeurs tout l’été. Un énorme déménagement vers les cimes, réalisé dans la bonne humeur !

Lire la suite

L’été se prolonge en Valgaudemar

Un petit tour en Valgaudemar, entre les refuges de Vallonpierre et de Chabournéou…

WE du 10/11 septembre 2016

Avec : Anne-Laure, Julien, Clara, Tiago / Sandrine, Manu, Nicolas, Marine / TSAGA

Lire la suite

Vercors nocturne (II)

… ou quand Seb bivouaque au col Vert.

Petite montée express, au col Vert . A la Cabane de Roybon, rencontre avec Florence  et Guillaume venus partager le goûter avec leurs enfants, en profitant des derniers rayons de soleil quasi-estivaux. La neige est annoncée pour ce week-end !

« En-bas », dans les plaines, nous avons mis des petites bougies aux fenêtres pour ne pas oublier les victimes des attentats du  vendredi 13 novembre. « En-haut », Seb a allumé des « étoiles » de lumières pour Paris.

Une réflexion à partager, d’un autre  Guillaume, sur la sombre période que traverse une partie du monde ces derniers mois.

IMG_3365_pano

Coucher de soleil vers le Roc des Agnelons et la Grande Moucherolle, depuis le Col Vert

Img_3415_p

Le site de bivouac au-dessus du Col Vert

Img_3384_p

Des milliers de lumières dans le Trièves

Dahu-trek entre Haute Bléone, Haut Verdon et Haute Ubaye

Rando d’automne entre Haute Bléone, Haut Verdon et Haute Ubaye, ou comment passer d’une vallée à l’autre quand la neige s’invite déjà dans les versants Nord.

Du 21 au 25 octobre 2015

Avec : Damien & Claire (au début), Nico, Seb & Ariane

IMG_7782_pano

Dahu-trek : en général, on réserve la dénomination de « trek » à de la randonnée lointaine, plus ou moins longue et dépaysante.

Lire la suite

Rando d’automne dans le Val d’Ambin, sur les traces d’Hannibal et de ses éléphants

Quand rien ne se passe comme prévu…

10-11 octobre 2015

Avec : Emilie, Nico, Ariane et… Damien, l’homme invisible de Chartreuse !

Partis avec des « objectifs alpinistiques » forts intéressants, nous nous sommes « contentés » d’une belle boucle de randonnée d’automne, dans des vallons sauvages qui méritent qu’on y revienne à ski.

Et même si nous n’avons aperçu ni le Damien, ni les éléphants d’Hannibal, en revanche : cerfs, biches, gypaète barbu, et chamois étaient au rendez-vous, dans ce superbe décor, à peine saupoudré de blanc.

IMG_7246_mf

Lire la suite

Allons voir si le Vercors est … vert encore !

WE du 29 et 30 août 2015

De retour de régions désertiques d’Amérique du Sud, que c’est revivifiant de profiter de la verdure et des ombrages, surtout par ces temps de grosses chaleurs, touchant également les montagnes.

IMG_7026_pano_p

Sur les crêtes du Ranc des Agnelons

Lire la suite

Le Népal en ruine…

SP20150426_Nepal-800

Dur de rester devant son écran, quand à l’autre bout du monde, c’est la pagaille…

Faire un don financier semble essentiel, urgent, tant les besoins de reconstruction sont importants. Mais à qui, comment ?

Lorsqu’on a des contacts sur place, aider directement les intéressés parait le plus efficace, le plus direct. Mais tellement insuffisant à grande échelle… Alors il y a les ONG qui le font mieux que nous, en déterminant au mieux les populations les plus exposées.

Selon les Wagnon, résidents au Népal (http://leswansaison3.blogspot.fr/), il est essentiel de savoir à qui on donne en ce moment très particulier :

« Le gouvernement népalais a décidé de contrôler l’affectation de tous les dons. Tout argent qui arrive au Népal lié de près ou de loin au séisme sera directement reversé sur le compte de la fondation du premier ministre. Si, si !

Cela pour mieux coordonner l’aide.

Les grandes organisations savent négocier avec les gouvernements donc sauront et pourront utiliser vos dons. Pour les petites, c’est moins sûr. La plupart vont donc bloquer l’argent, cela leur permettra de voir où bien employer l’argent. Qui servira à la reconstruction et non à l’urgence. Ou alors, quand elles ont des associations en France et au Népal par exemple, elles n’indiqueront pas que c’est pour le séisme. »

Alors ils ont créé une page qui recense les Associations sur lesquelles on peut compter, les très connues, et les plus petites qui font aussi du gros boulot sur le terrain et ont des relais de confiance sur place :

http://leswansaison3.blogspot.fr/p/aidons-le-nepal_30.html

Au-delà de ces pistes, il y a une multitude d’assoc’ franco-népalaises, qui travaillent dans différentes régions du Népal, et sur différentes problématiques, alors à chacun de s’orienter selon ses sensibilités.

Dans tous les cas, c’est maintenant qu’il faut faire un geste pour le Népal, avant de les oublier tandis qu’on est happé par notre quotidien !

Bhandar, Bhusinga, si proches du nouvel épicentre…

Bhandar, le village où vit Kaji avec sa famille, et Bhusinga, le village d’origine de la famille, sont tout de même bien proches de l’épicentre de ce nouveau tremblement de terre (environ 20 km)… Même si nous n’avons pas de photos, les descriptions reçues via Philippe et Gyamou sur les destructions des zones que nous avions parcouru à pied avec eux, en mars 2014, sont bien tristes.

Quelques photos de notre séjour de l’an dernier pour se rappeler « avant » et pour imaginer « après » :
  • Tout d’abord, Bhandar et le lodge tenu par Kaji, aujourd’hui difficilement utilisable :
N031

Le lodge Ang Dawa de Kaji à Bhandar (source : internet)

  • Le monastère de Bhandar, à côté du lodge, a priori détruit également :

 

  •  Bhusinga et le monastère familial construit par un ancêtre de la famille, endommagé :

 

  • Le monastère de Kingurding, très endommagé aussi a priori :

 

  • Maison des parents de Furba, qu’est-elle devenue ? :
Img_1105

Les divers récipients décoratifs et utilitaires, qui tapissent les murs de maisons du Solu

  • Le superbe intérieur en bois travaillé, de la maison de la sœur de Gyamou, partiellement détruite également :

IMG_1333

—————————————————————————————————————————————-

Mise à jour du 19 mai 2015 :

C’est une situation étrange que de jongler avec les préparatifs plutôt réjouissants de notre départ imminent en Amérique du Sud, et le suivi des nouvelles de nos amis népalais en pleine détresse après le séisme. Ces deux événements antagonistes se télescopent pour nous dans le même période, nous laissant un gout amer et une certaine culpabilité d’avoir la chance d’aller nous « promener » durant 3 mois, tandis que pour Kaji, sa famille et tellement d’autres au Népal, les préoccupations immédiates sont de pouvoir dormir décemment dehors en pleine mousson, et manger correctement dans les prochains mois.

Ce matin Philippe et Gyamou nous ont transmis des photos de Bhandar, cet ancien petit havre de paix :

lodge bhandar

Le lodge de Bhandar (côté sud). Pour se situer : la fenêtre du bas, est la partie de l’habitation de Kaji. La fenêtre du haut correspond à la chambre où jouaient Dolma, Ditchen, Adélie, Gaspard, Titouan, et les 4 enfants de Kaji l’an dernier.

détail lodge bhandar

Le lodge de Bhandar

Népal – Séisme du 12/05/2015

Le 25 avril dernier, nous avons entendu en plein après-midi à la radio, la nouvelle d’un tremblement de terre au Népal. Au fil des heures, nous avons compris que ce tremblement de terre était sérieux. Nous avons tout de suite pensé à la famille de Gyamou et Philippe, dans le Solu.  Et puis Philippe nous a rapidement envoyé des nouvelles rassurantes, personne n’était blessé, mais tout le monde dormait dehors.

Nous avons eu d’autres nouvelles de leur part, nous décrivant toutes les étapes de notre trek avec eux l’an dernier, au gré des belles rencontres avec leur famille : le monastère de Kirdunding est dévasté, les maisons de la famille où nous nous étions arrêtées sont fissurées, détruites. Le mani que nous avions entretenu avec les enfants est cassé. Et tout le monde dort sous des tentes…

Depuis, un second séisme de magnitude 7,4 vient de se produire ce matin, dont l’épicentre est proche de l’Everest, donc proche de la famille de Gyamou.

20150513_Carte_Everest_repliques

On espère que de vivant dehors sous tentes depuis le 25 avril dernier, date du premier séisme de magnitude 7,8 (faisant plus 8 000 morts et 17 800 blessés), les habitants auront été épargnés. On pense bien à eux.

Népal – Guides et porteurs Sherpas

Après l’épisode du « Pocket Film », nous tenions à revenir brièvement sur le côté pratique de notre trek, et en particulier sur l’aide des sherpas.

Sans entrer dans le détail de notre parcours dans les montagnes du Solu Khumbu (on y reviendra dans un prochain article), lors de notre périple au Népal nous avions tout d’abord rejoint depuis Kathmandou, le village de Shivalaya en mini-bus (12 h).

Nous sommes ensuite partis à pied jusqu’à Bandhar, où logeaient nos copains Philippe et Gyamou depuis déjà plusieurs jours. Kaji Sherpa, le frère de Gyamou, ainsi que Phurba et Ang Dawa nous attendaient à Shivalaya pour nous aider à transporter nos affaires.

Ayant l’habitude de toujours transporter nos affaires nous-mêmes, le principe de faire appel à des porteurs nous posait question. Avec 3 enfants, et en altitude, donc chargés (duvets, réchaud, …), il était difficile néanmoins de se débrouiller par nous-mêmes, comme nous en avons l’habitude lorsque nous voyageons à vélo ou à pied dans nos Alpes. Nous avons également vite compris que, pour les Sherpas, le métier de porteur est souvent un complément financier précieux et attendu dans l’année. Par ailleurs, les charges portées sont souvent bien plus raisonnables lors d’un trek avec des touristes, que les kilos transportés à dos d’hommes le reste de l’année pour les acheminements de marchandises, et les travaux agricoles (pommes de terre, etc…).

 

https://www.himalayanclub.org/hj/64/11/lowland-porters-in-the-solu-khumbu/

Lire la suite

Gomiti !

gomiti

Gomiti ! Premier (en sherpa) !

C’est avec grand plaisir que nous avons gagné le concours du Pocket Film 2014, avec le film « Le Népal à petits pas : Pikey Peak et colegram… » !

Les 3 pockets finalistes ont été projetés au Summum samedi soir (15/11/2014), dans l’ordre inverse du classement final (donc du 3ème au 1er). C’est avec beaucoup d’émotions que les enfants ont découvert le n°1 ! On a beaucoup pensé à Gyamou, Philippe, Dolma et Ditchen, absents lors de cette soirée, mais qu’on retrouvera, on l’espère, pour de prochaines aventures !

Une tablette iPad a été remise a Gaspard sur scène. Le plus dur reste à faire : voir comment on va partager cela entre 5 enfants, TAG et Dolma et Ditchen, sans oublier nos amis sherpas du Népal, sans qui cette petite expédition aurait été moins chaleureuse et tellement plus difficile !

Lire la suite

Oyez, oyez !

Le Pocket Film du Népal « Le Népal à petits pas : Pikey Peak et colegram », commenté par Gaspard, sera projeté au cours de la semaine du 11 et le 15 novembre 2014 lors des XVIèmes Rencontres du Cinéma de Montagne, au Summum de Grenoble !

Il est également en ligne sur le site de France Bleu Isère avec les 8 pockets sélectionnés.

Les loulous croisent les doigts !

Eté indien en Valjouffrey

Dimanche 19 octobre 2014

Soleil, chaleur, jeux d’eau dans le Bonne, cascade de la Pisse et Land Art sous l’Olan !

Img_2692

Lire la suite

Belledonne : Le Chat Potet

WE cabane et fondue à la cabane de l’Arbarétan, nord Belledonne.

11-12 octobre 2014

Avec : les Krumb (6) & TSAGA (5)

Le nord du massif de Belledonne offre presque l’embarras du choix pour passer une nuit (ou plus) en cabane. Img_2104-p   Lire la suite

3 petits sangliers en Corse

Juillet 2014

Des vacances-repos à la mer, et plus spécialement en Corse, avec un masque et un tuba, pour aller explorer des petites criques toute la journée, voilà ce que nous réclamaient, depuis plus d’un an, les enfants, et cette demande trouvait un écho plutôt favorable auprès des parents… Alors on est allé :

– à la mer, en kayak, devant des cormorans admiratifs :

Lire la suite

Vercors – Tour du Cornafion

Dimanche 10 août 2014

Partis avec un vent du sud et quelques gouttes, le ciel s’est finalement bien dégagé pour un tour anti-horaire du Cornafion, nous permettant d’avoir des vues splendides sur Belledonne et l’Oisans, avant un retour par le sentier Gaubert ombragé.

Un contraste saisissant entre la solitude, le calme et la vue qui porte très loin côté est, et la foule des randonneurs au col Vert puis les forêts ombragées du côté ouest.

Quelques courts passages où il faut mettre les mains pour le sommet, un peu de désescalade pouvant être expo notamment si le vent est fort, ou pour les petits gabarits, avant d’atteindre la croix.

Itinéraire suivi : Allières – Col de l’Arc – Sentier des balcons est –  Roc Cornafion (AR) – Col Vert – Roybon – Sentier Gaubert – Allières.

Mercantour – La boucle aux 30 lacs

Vendredi 1er août 2014

Départ matinal du Boréon (Vésubie) pour une belle boucle entre Mercantour et Argentera.

Nous remontons le vallon de Salèse au lever du jour, jusqu’à l’entrée du Parc National du Mercantour (parking), puis col de Salèse,  col de Frémamorte (frontière), bivouac J. Guigglia, Refuge Questa, Baisse de Druos (frontière), col Mercière, Pont d’Ingolf, et retour par le vallon de Salèse.

Partout où porte le regard, ce sont des dizaines de lacs qui nous entourent, magnifiés par le lever de soleil.

Lire la suite

Chitwan : Ah les crocrocros, les crocodiles !

Après notre escapade en montagne, nous avons mis le cap au Sud, en direction du Parc National du Chitwan. Après 7 h de route depuis Kathmandou, nous avons atteint un petit paradis pour les enfants, remplis d’éléphants, de rhinocéros et de crocodiles !

Même si le site reste assez touristique, du moins dans la partie qui nous était autorisée avec de jeunes enfants, le séjour n’en reste pas moins spectaculaire pour toute la famille !

A venir, un petit film du Chitwan… en attendant quelques minutes d’intro :

Pikey Peak… et Colegram !

En mars 2014, nous avons laissé les vélos à la maison et rejoint au Népal, nos amis Philippe, Gyamou et leurs filles Dolma et Ditchen, à travers les belles montagnes du Solu-Khumbu, région d’origine de Gyamou.

Un joli trek d’une dizaine de jours, grimpant au Pikey Peak, à plus de 4000 m d’altitude. au rythme des petites jambes de 5 enfants, avec en toile de fond, l’Everest et quelques autres « 8000 ». Mais surtout, réalisé en excellente compagnie, à travers les villages bien vivants du pays des sherpas.

Nous n’avons malheureusement pas pu faire tous ensemble l’intégralité de ce trek, en raison d’une mauvaise chute de Ditchen sur la tête, et de leur retour prématuré.

Un grand merci à Gyamou et à sa famille, pour leur gentillesse, leur accueil et pour nous avoir permis de découvrir cette facette du Népal. Un remerciement spécial à Kaji, l’organisateur de cette petite « expédition » d’enfants, qui a assuré le retour anticipé de Ditchen blessée, dans les meilleures conditions !

Un « Pocket Film » :