CCI

Pour ceux qui souhaitent partir l’an prochain aux Amériques, la revue Cyclo-Camping International a regroupé différents témoignages dans le n°140 de l’automne 2016.

Et encore une fois nous sommes les derniers au courant ;), ne sachant pas vraiment dans quel numéro seraient inclus ces articles. Mais nous avons appris par des copains qu’une de nos photos était en couverture ! C’est sympa, et oui avouons-le, ça nous fait plaisir !

N’ayant pas encore reçu le magazine, difficile de savoir ce qu’il y a dedans, mais c’est assurément bien, puisque ça parle de vélos ! Et on a hâte de lire les expériences des autres.

CCI_couv_N140

CCI – N°141 – 2016- 4 pages

Tous en kiosque !

… mais avant tout : tous à vos votes !

Au mois de juin, le 25 pour être précis, à ne pas rater : la sortie du n° 44 du Magazine Carnet d’Aventures, le voyage nature. Pourquoi ?

  • parce que c’est LE magazine, L’UNIQUE, du voyage sportif itinérant, sans moyen motorisé, dans la nature et avec bivouac,
  • parce qu’on y trouve aussi bien des récits de voyage, que des dossiers thématiques complets,
  • parce que c’est une revue papier trimestrielle, disponible chez tous les marchands de journaux, et que les écrans, c’est bien, mais la presse papier, c’est encore mieux !
  • parce qu’il est édité dans les Alpes, dans nos montagnes, et qu’il est indépendant,
  • parce que ce mois-ci c’est une revue spéciale intitulée « Voyager à vélo avec ses marmots » 
  • parce que TSAGA y publie un article avec photos sur sa traversée à vélo dans les Andes en 2015, et une « brève » sur le projet de l’été 2016 ! Un grand merci à Johanna et Anthony du magazine, pour leur temps accordé lors de nos échanges. Et quelques chanceux dont les noms et adresses ont été transmis à CA, recevront même un petit cadeau grâce à ces articles !

Et si avec cela vous ne soutenez pas la presse indépendante, alors on ne peut plus rien pour vous !

Mais aussi : il faut voter très vite sur le site du magazine (via le forum ou FB) pour la couverture ! Nous venons de découvrir que nous avons les photos des choix de couvertures A, B et E, et ce sont bien sûr… celles que nous préférons, en toute objectivité, bien évidemment !! Vous aussi, non ?!

Pour les votes, c’est ici (avec les pages de couvertures plus visibles en GRAND) :

http://www.expemag.com/actualite/vote-pour-la-couverture-de-ca-44.html

Vote_couv_CA

————————————————————————–

Mise à jour 01/06/2016 : après le premier tour avec 6 couvertures, 2nd vote pour la finale, entre les choix A et E :   http://www.expemag.com/actualite

CA_2ndtour

—————————————————————–

Mis à jour 20/06/2016 : le mag prêt à être expédié chez CA (cf. https://www.facebook.com/Magazine-Carnets-dAventures-160484010652996/)

CA_palette.jpg

Bicicleta en pays inca – Vidéo

De retour de notre périple à vélo en Amérique du Sud, depuis déjà 3 mois, il était temps de trier les longues heures de films ramenées.

Alors en attendant un montage abouti dans quelques temps, voici 8 min d’un pèle-mêle de séquences tournées entre Pérou, Bolivie et Chili, que nous avons pris beaucoup de plaisir à redécouvrir !

Suite de la discussion sur VoyageForum.

Bike and fly !

Il y a 2 ans, au Kirghizstan, nous avions rencontré Pascal Gaudin (de Vélorizons) et Xavier Contucci, alias Tintin et Capitaine, accompagnés de Géraldine Bénestar et de son fils, et partagé 3 jours avec eux vers le lac de Kol Ukok. Ils traversaient alors le Kirghizstan à vélos et parapentes, sous les regards étonnés des nomades.

Nous les avions filmés (pas de photos, mais quelques captures d’écran de qualité dégradée, du film) :

Ils publient ce mois-ci un article « Bike and Fly au pays des kirghizes », dans la très belle revue Montagne du Monde (n°3).

montagnes-du-monde-n-3

Depuis, en Amérique du Sud, Gaspard a roulé « aux couleurs de Vélorizons », et bu durant 3 mois dans le bidon que lui avait donné Pascal, un petit clin d’œil repris sur leur site en cliquant sur les images ci-dessous :

velorisons

facebook_velorisons

Bicicleta en pays inca – Recapitulatif

Montage-frise

Le voyage à vélo peut se décliner de mille et une façons. Et c’est ce qui en fait son principal intérêt : pas besoin d’aller bien loin pour qu’un chemin, une piste, et même une petite route procurent des moments de plaisir inoubliables.

Néanmoins, certains parcours « sortent du lot », compte tenu de leur beauté et/ou de leur difficulté, et des échanges culturels partagés. C’est ainsi que certains sont devenus de véritables graals pour les cyclo-voyageurs.

En Asie centrale, par exemple, le Pamir tadjike, fait probablement partie de ces parcours.

En Amérique du Sud, le « grand fossé péruvien », entre Huaraz et Abancay (Peru’s great divide), ainsi que la traversée des salars et du désert du Sud-Lipez en Bolivie, peuvent également prétendre accéder à cette « liste restreinte ». Alors que les dénivelés monstrueux de la traversée péruvienne nous interdisaient de la parcourir en vélo avec les enfants, nous avons eu le privilège de vivre des moments rares en vélo, en traversant les grands salars de l’altiplano bolivien et le désert polychromique du Sud-Lipez.

De mai à août 2015, nous avons usé les pneus de nos vélos à travers ces hauts plateaux andins, avec nos 3 enfants.

Durant ces 3 mois, entre Paracas au Pérou et San Pedro de Atacama au Chili, nous avons parcouru environ 4000 km, dont 2350 km en vélo, et gravit près de 25 000 m de dénivelée.

Quelques semaines après notre retour, voici plusieurs articles « pratiques » récapitulatifs :

Pour retrouver nos billets dans l’ordre chronologique, c’est ici :

Et en bonus, vidéos, articles de presse… :

 

Bicicleta en pays inca – Carnet pratique

Un petit tour de quelques aspects pratiques : les supports cartographiques, les transports en cas de besoin, la nourriture et les ravitaillements en route, les questions d’argent et coût de la vie (en 2015), les aspects sécurité.

Cartes

Les cartes sont assez difficiles à trouver en dehors des Instituts Géographiques Nationaux auxquels on peut rendre visite pour trouver les cartes officielles. A Lima, on peut ainsi avoir accès aux cartes officielles au 1/100 000 alors qu’à La Paz on ne peut demander que des cartes au 1/250 000.

Si vous n’avez pas de GPS ou de Smartphone (avec les fonds de cartes GoogleMap ou OpenStreetMap par ex.), mieux vaut donc arriver dans le pays avec sa propre carte. Sur internet, on en trouve quelques unes de qualité comme par exemple :

Lire la suite

Bicicleta en pays inca – Retour sur les parcours réalisés

Quelques semaines après notre retour, voici un petit retour en arrière sur les parcours réalisés (ou pas 🙂 ) lors de notre périple :
http://www.visugpx.com/?i=EtRHQzJr9u&iframe=1&small

IMG_2913

Lire la suite