« Bons-Vents »

Quelques jours à Buenos Aires, avant de s’envoler pour Madrid, puis Lyon (23 août 2015) 

Ah ! Ces histoires de vents, elles nous poursuivent jusqu’au dernier jour sur le continent sud-américains, puisque nous terminons notre petite aventure à Buenos Aires, en Argentine, littéralement « Bons Vents » !

RenéFalletlevent

D’ailleurs même une fois en l’air, les conditions météos seront encore perturbées, on aurait même dit que l’avion s’amusait à « faire de la tôle ondulée ». Une nouvelle fois, un bon coup de stress jusqu’à l’atterrissage à Madrid, pour Ariane.

avion2

Mais reprenons du début : d’abord passons sur le loooonnng trajet en bus pour rejoindre Buenos Aires depuis San Pedro de Atacama (2 bus, avec 10h + 25h de trajet, et seulement une « pause » d’1h entre les 2 bus (à Jujuy), soit deux journées pleines et une nuit, inutile de dire que nous étions tous un peu courbaturés en arrivant à 21h à Buenos Aires…).

Mais 3 jours de visites de la ville, puis de musées, jardins, galeries d’art, nous attendent : quel changement et quel décalage, par rapport à nos petits villages-fantômes de Bolivie, d’arriver dans le quartier d’affaire du Centre de cette mégalopole de 14 millions d’habitants ! Mais ce changement fait du bien ! En revanche, il est rude pour le portefeuille, la vie étant extrêmement chère dans ce quartier (Retiro), au moins 30% plus chère qu’en France.

Visite en images :

  • Buenos Aires, dans les rues (comme d’hab’, il faut cliquer sur une des photos, pour accéder à la galerie en plus grande taille 🙂 ):
  • A travers les musées (notamment le MALBA, Musée des Arts Latinoaméricain de B.A.) :
  • Les vélos sont à l’honneur à B.A., notamment à travers les graffitis qu’on trouve un peu partout (n’ayant pas de photos des graffs, on a pris celles de Mart, et son flickr), et même Mafalda, l’héroïne argentine fait du vélo ! Les graffitis et le street art sont de véritables institutions à BA :

Puis vient l’heure de démonter les vélos, et tout réemballer. Mais… comme à l’aller, nous aurons des surprises à l’aéroport de Lyon : seulement 1 vélo et la carriole arrivent à bon-port, sur les 3 cartons de vélo ainsi que les 5 gros bagages, composés des sacoches emballées dans des big-bags (sac en plastique tissé) typiques du Maghreb !

A nouveau, nos bagages ne rentraient pas dans l’avion assurant la correspondance « Madrid-Lyon », et cette fois-ci, quasiment tout est resté à Madrid ! On sera finalement livré de tous nos bagages, avec un étalement en 3 livraisons, sur 3 jours ! Faut pas être pressé !

Pour clôturer ces billets « TSAGAventures en Amérique du Sud« , on fera un récapitulatif de notre voyage (itinéraire, carnet pratique) d’ici quelques jours. En attendant on profite avec BONHEUR de la canicule française (30 °C à 1000 m d’altitude dans le Vercors).

2 réflexions sur “« Bons-Vents »

    • Heureux de partir, heureux de rentrer ! Merci pour tes messages du Québec où on a eu la chance de vivre quelques mois, il y a plusieurs années, et où on s’est toujours dit qu’on retournerait… un jour ! Tiens nous au courant des tes aventures en Pino.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s