VTT B.U.L. « Verd-Asse »

Raid VTT entre vallées du Verdon et de l’Asse, au cœur de la végétation verdoyante du printemps… un raid « Verd-Asse » ! 

Du 23 au 25 avril 2016

Avec : Seb, Ariane et le cousin Damien 😉

 

Un raid à ski de 4 jours était prévu depuis quelques semaines, du côté de l’Albaron, avec Damien et Alain. Mais… fortes précipitations, neige, froid, vent… tous les éléments naturels s’étant ligués contre nous, le « raid ski printemps » fut annulé.

Tant pis, direction le sud et le soleil… à VTT. Enfin, quand on parle de « sud », pour le grenoblois, il s’agit de franchir le col de la Croix Haute, et hop, on retrouve le soleil !

Seb nous a donc concocté in-extremis un superbe parcours entre vallées de l’Asse et du Verdon : une boucle sauvage de 3 jours au départ de Barrême, permettant de combiner les plus belles descentes VTT du secteur, avec un passage plus « montagne » par le sommet du Mourre de Chanier.

trace

Les photos de Seb ci-dessous. Pour la vidéo il faudra un peu de patience…

Jour 1 :  Barrême – Melles – Majastres – Blieux. 35 km. D+ = 1250 m
On récupère Damien à Grenoble à 7h25. Alain, dans les starting blocs depuis 1 semaine à l’évocation d’un raid à ski qui le changerait des raids « poussettes/biberons/couches », s’est tout de suite trouvé plein de bonnes excuses pour se débiner pour du VTT !

Départ de Barrême à 11h, par une piste parfois un peu raide mais permettant d’atteindre la jolie clue de la Melle. Les pluies de la veille ont rendu le terrain très gras, et le poussage devient obligatoire mais fastidieux, avec des roues tellement chargées de boue.. qu’elles ne roulent plus ! Deux crevaisons pour Ariane, puis Seb en moins d’une heure en raison des nombreuses épines.

Repas à la jolie chapelle de la Melle. La descente sur Majastres est technique car le sentier est raviné. Ensuite une longue piste montante nous permet d’atteindre la très belle descente par le Portail de Blieux. Damien n’ayant pas crevé le moindre pneu, est certainement jaloux de nos problèmes mécaniques, et en profite pour casser son porte bagage arrière qui ne supporte pas les vibrations de cette descente un peu cassante. Cette première sortie VTT de la saison est l’occasion de tester de nouvelles configurations de portage de matériel, mais qui restent peu convaincantes :

  • une sacoche de selle pour Ariane, de la marque Apidura, recommandée pour l’itinérance en VTT. Celle-ci s’avère rapidement incompatible avec un VTT tout suspendu, car elle touche la roue arrière si la suspension n’est pas bloquée. C’est finalement Seb qui la récupère : ayant un vélo semi-rigide, une selle plus haute de par son gabarit, cela passe bien. Bon, ça fait un peu chargé tout de même, car il se retrouve avec 1 bag avant, le matelas sur le cadre, et la sacoche de selle d’Ariane…
  • un porte bagage de selle pour Damien, qui n’a pas supporté les vibrations liées au VTT de montagne, et à cassé dès le premier jour…

-> En conclusion : on conservera les configurations des années précédentes, rien ne vaut le bag souple à l’avant sur le guidon (qui peut recevoir duvet, tente, etc..), complété par des mini sacoches de selles, et un petit sac à dos.

Nous arrivons le soir au Gite de la Chambrette à Blieux, en gestion libre, où plusieurs familles sont déjà installées. Chambre tout confort, douche bien chaude et cuisine toute équipée : le soirée est parfaite ! Les familles partagent même un peu de leur repas avec nous : un excellent carry réunionnais, du coup, on mange double ce soir.

Jour 2 :  Blieux – Mourre de Chanier – Valbonette. 35 km. D+ = 1330 m
Surprise ce matin : alors que nous prenons notre petit déjeuner dans la salle commune, un scorpion de belle taille se promène sur le plafond au dessus de nos têtes. On l’isole dans un saladier, et on laisse un petit mot d’explications aux familles qui dorment encore à l’étage. Ce serait bien qu’il ne lui prenne pas l’envie d’aller visiter les chaussures.

Dsc01342_p

Blieux : une soixantaine de résidents, et une petite épicerie, tenue par une jolie mamie de 94 ans. Elle ouvre généralement à 8h00. Mais ce matin, c’est dimanche et il n’y a personne. Pourtant, au gîte on nous a dit qu’elle ouvrait tous les jours. Alors nous tambourinons à la porte, et elle finit par ouvrir gentiment la boutique. L’occasion de faire le plein de vivres : 1 fromage, 1 pain, 2 tablettes de chocolat et du « petit salé roulé », spécialité du sud.

Au programme de la matinée : une montée de 1000 m de dénivelée, d’une traite, de Blieux au sommet du Mourre de Chanier. Si elle est assez roulante dans le bas, elle devient vite raide, puis bien caillouteuse jusque sous la cabane des Porcs. Ensuite il faut porter jusqu’au sommet à travers les alpages (D+ =250 m). L’action combinée du poussage/portage, dès le matin, rend Ariane un peu grognonne aux dires de ses acolytes.

Une belle descente panoramique (« bourrin ») sous le sommet, quelques passages scabreux, puis une longue traversée roulante sous la Serre de Montdenier jusqu’au col de la Mort de l’Homme. Décidément, la toponymie des lieux est soit peu engageante, soit propice aux jeux de mots faciles : le Chiran, Le Poil, le Saule Mort, les Mourres innombrables, les ravins de Mal Vallon et de Mal Font, La Maline…

Après une splendide descente en single sous les pins, petit point rapide de la situation : les heures passent, et les portions peu roulantes nous ont fait perdre du temps, il va falloir improviser la nuit, et soit dormir à la belle étoile, soit trouver une cabane. Seb a souvenir d’avoir lu qu’un abri se trouve au milieu des gorges de Trévans. Nous arrivons au panneau « Gîte de Valbonette » très confiant, pour ce qui ne se révèle en fait qu’une petite cabane un peu croulante et ouverte à tous les vents, mais qui nous isolera du fort mistral glacial ce soir. Petit feu, saucisses grillées, et dodo sur le sol en terre battue… après une inspection en règle à la recherche d’éventuels scorpions. Deviendrait-on parano ?!

Jour 3 : Valbonnette – Trévans – Le Poil – Barrême. 25 km. D+ = 1060 m
Une belle étape encore aujourd’hui : originale, variée, continue ! Des passages de gorges splendides, des villages en ruine (Le Poil, Cresset) de toute beauté, des montées sur pistes et routes efficaces, des descentes de petits singles d’anthologie, aux multiples épingles. Rien à jeter ! En images ci-dessous :

 

 

3 réflexions sur “VTT B.U.L. « Verd-Asse »

    • Et voui et voui !!! Je m’étais « engagée » pour que tout soit prêt pour le retour de Grèce de Claire et des enfants… mais ça a ripé, que voulez-vous ! Mais je les ai déchargé, c’est déjà ça ! Alors, promis, avant dimanche prochain, les « vacances » vont aider…

      J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s