Santé

Cette page « Santé » n’est pas exhaustive, puisque au fil des années, des destinations, et de l’âge de nos enfants, les précautions sanitaires ont bien entendu évolué !! Mais voici un petit aperçu des questions que nous nous posons à chaque départ et des réponses que l’on essaie d’y apporter…

Vaccins

Nous avons tous un « pack » complet de vaccinations obligatoires, sans non plus en avoir rajouté plus que nécessaire… mais en sachant à quel risque nous nous exposons sans ces vaccinations.

Le « pack obligatoire » comprend :

  • Tétanos, Diphtérie, Polio, Coqueluche
  • Rougeole, Oreillons, Rubéole
  • Hépatite A (et bientôt B pour tout le monde (en cours))
  • Fièvre typhoïde

Nous n’avons pas, bien que cela puisse se justifier selon les contrées, les vaccins classiques suivants :

  • Rage
  • Méningites
  • Tuberculose (nous ne sommes pas tous vaccinés)

Précautions locales (à compléter…)

  • Les chiens :

Voir la page du Carnet pratique des Andes.

  • Les moustiques :

En zones de montagnes, nous n’avons jamais été confronté aux problématiques spécifiques liées aux moustiques, si ce n’est en Inde avec le paludisme.

  • Les scorpions :

Vigilance avec les cailloux quand les enfants sont petits et jouent par terre (rencontrés dans les Andes).

  • Les tiques :

Omniprésentes en montagne et pouvant être porteuses de la maladie de Lyme en Europe, la devise est : « prévention-inspection-expulsion » !

Prévention = couvrir les jambes de enfants si possible, traiter les vêtements aux répulsifs les moins toxiques possibles…

Inspection = tous les soirs dans la tente avant de se coucher, ou sous la douche, s’inspecter, et inspecter les autres

Expulsion = devenir expert du maniement des crochets tire-tiques ! Désinfecter la zone. De notre côté, on fait également un rond au feutre indélébile sur les enfants autour de la morsure de tique, afin de vérifier l’évolution (plaques rouges, etc…).

  • Les plantes toxiques :

Selon les pays, il peut être intéressant de briefer les enfants sur la reconnaissances et les effets de certaines plantes toxiques.

La Berce du Caucase : elle se retrouve dans tout l’arc alpin comme plante invasive redoutable, c’est une herbacée géante phototoxique, qui provoque de graves brûlures par contact de la sève sur la peau après exposition à la lumière.

Résultat de recherche d'images pour "plante caucase"

Les cactus : dans les Andes, en Asie, s’ils ne sont pas toxiques à proprement parler, ils sont très difficiles à retirer des petits doigts ! Prudence !

Cactus sur le Salar d’Uyuni

Trousse à pharmacie

Voici une idée de la trousse à pharmacie que nous emportons et qui peut évoluer à la marge en fonction de la destination et de la durée :

  • Général

– 1 traitement antibiotique à spectre large pour les adultes : AUGMENTIN en sachets
– 1 traitement antibiotiques à spectre large pour les enfants : AUGMENTIN en solution à reconstituer (attention, nous avons déjà cassé les flacons en verre, lors d’un voyage au Kirghizstan, bien les protéger dans des chaussettes !)

  • Blessures – Peau

– Spay désinfectant, petit savon
– Pince à échardes
– Pansement divers et variés pour petits bobos, contre les ampoules, bandes, élastoplaste, compresses stériles, carrés coton…
– Sutures adhésives
– Pansement compressif
– Gaz pour brûlures

– Crême et stick à lèvres solaires
– Crême sur-grasse type vaseline dans certains pays comme la Bolivie et les salars, pour guérir les crevasses des mains liées au soleil, au vent et au sel
– Crême hydratante générale

  • Fièvre – Douleurs – Maux de tête – Allergie

– Antalgiques : Paracétamol sous toutes ses formes selon les âges, pipette, Doliprane Liquiz en dosette, Efferalgan en sachets orodispersibles…
– Antalgiques codéinés : en cas de douleurs intenses, fractures, etc… Toplagic ou Tramadol (idem). Adapté à tous les poids de la famille. ATTENTION interdit dans certains pays sous peine d’emprisonnement !
– Antalgiques puissants : Morphine en gélules (emportées en raid à ski isolé). ATTENTION interdit dans certains pays sous peine d’emprisonnement !
– Aspirine uniquement en cas de symptômes de M.A.M.
– Anti-inflammatoire et antihistaminique : corticoïdes style Solupred (compatible adultes et enfants)

  • Ventre – Digestion

– Traitement de l’eau : Micropur
– Traitement des mains et des surfaces (WC) : gel anti-bactérien, lingettes anti-bactériennes
– Ultra-levures
– Smecta
– Immodium, Diafuryl
– Anti-spasmodique : Spasfon (bof, sans effet chez nous !)
– Anti-vomitif : Vogalène
– Hémorroïdes : selon le type de pays, la nourriture épicée a pu nous occasionner de graves crises d’hémorroïdes, d’où quelques suppos de Titanoréine au fond de la pharmacie !

  • Yeux

– Collyre antiseptique
– Sérum physiologique en dosettes

  • Gynécologie

– Traitement local (ovule)
– Lingettes intimes