On B.U.L. pendant 4 jours entre Queyras et Haute-Ubaye

Queyras – Haute Ubaye, du 13 au 16 août 2014

Le B.U.L. (Bivouac Ultra Léger, mais aussi Bike Ultra Léger !) est un concept dérivé de la M.U.L. (Marche Ultra Légère), où l’on cherche à s’alléger au maximum, tout en partant plus ou moins longtemps, en bivouaquant le plus souvent, sans sacrifier au confort et à la sécurité. Tout un programme ! Dans la vraie vie, en BUL itinérant (avec B = Bike !), en montagne, et en totale autonomie, on porte quand même pas mal de kilos sur les épaules !

Img_1864

Mais le concept reste tout de même séduisant, et plus que la recherche du matos ultra-light, à des prix souvent rédhibitoires, ce qui nous plait c’est de chercher à s’alléger au maximum, en bricolant et réutilisant le plus intelligemment possible ce qu’on possède déjà, et surtout en se posant l’ultime question : « en ai-je vraiment besoin ? ». Partir avec le strict minimum, sans que rien ne manque, et dériver le concept du vélo-sacoches, mais sans sacoches et en VTT de montagne, procure un sentiment de liberté grisant. Car autant, en vélo-sacoches, on peut s’encombrer d’un peu de superflu (qui nous semble indispensable), si les jambes suivent, cela ne pose pas trop de problème à transporter. En revanche, en VTT de montagne, si l’on veut pouvoir tout simplement réaliser des portages et des descentes techniques, il faut s’alléger le plus possible, presque comme si on partait à la journée…

On est loin d’être ultra-light, mais on trouve des compromis qui nous conviennent. Tout cela pourrait être optimisé par quelques « bricolages » maison, mais dont on n’arrive jamais à libérer le temps nécessaire. Alors voici une petite liste sans prétention, qui nous a permis d’avoir des sacs relativement légers, malgré une météo très très fraiche !

Tout d’abord, il faut deux VTT, et deux VTTistes plutôt en forme, ensuite on rajoute tout ce qui est indiqué dans le tableau, pour une complète autonomie durant 4 bivouacs :

bu_r

L’itinéraire suivi durant des 4 jours est le suivant :

J1 : Abriès (1540 m) – l’Echalp par la route – Belvédère du Viso par la piste (2133 m) – Refuge du Viso (2460 m) – Lac de Lestio (2510 m)

J2 : Lac de Lestio (2510 m) – Col de Valante (2815 m) en portage dans des blocs – Traversée et remontée au col de Punta Seras (2872 m) – Descente du Val di Sustra jusqu’à la route (1900 m) – Remontée au col Agnel par la route (2744 m) – Petite descente (2620 m) avant le portage vers le col de Chamoussière (2884 m) – Pic du Caramantran (3025 m) – descente au lac de la Blanche (2500 m)

J3 : Lac de la Blanche (2500 m) – portage au col de la Noire (2955 m) – descente par le lac de la Noire et col Longet (2660 m) – descente sur Maljasset par le GR de Pays – avant le ravin de la Salcette remonter de 50 m en rive gauche pour prendre en ancien chemin qui redescend au Plan de Parouart – GR de Pays en rive gauche jusqu’à Maljasset (1900 m)

J4 : Maljasset (1900 m) – portage au col Tronchet (2661 m) – descente sur Fond de Chaurionde – piste en rive droite (bois de Jalavez) jusqu’au Villard (1770 m) – remontée au col Fromage (2301 m) – Château Queyras (1350 m) – remontée par la route à Abriès (1540 m)

 

Et peut-être un petit film à venir…. !

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s