[Trans-alpina vélo] & [Himalaya indien] – A retrouver dans Carnets d’Aventures #51

20/03/2018 – Vive le printemps !

C’est le printemps littéraire ! « Littéraire » , n’exagérons rien, mais voici un nouvel article TSAGA à paraitre, le 23 mars.

Coïncidence des calendriers, après celui sur le ski dans le Déna en Iran, réalisé pour Skirando Mag, en voici un autre pour le #51 du « superbissime » magazine Carnets d’Aventures (si, si, on est objectif ! 😉 ).

5aad2e0ae4b080b1a4f0de22.jpg

En décembre dernier, Johanna (de Carnets d’Aventures) nous adresse un (petit) mail, avec un (gros) cahier des charges, pour savoir si nous sommes partants pour écrire un article évoquant nos deux dernières traversées à vélo, dans l’Himalaya indien et dans les Alpes, à travers l’évolution de notre pratique cyclo avec des enfants/ados qui grandissent.

Après les bons souvenirs de notre première collaboration pour le n°44, relatif à notre voyage dans les Andes, nous sommes bien sûr très motivés pour recommencer l’aventure !

Car écrire a ce pouvoir magique de permettre … de repartir en voyage ! Lorsqu’on prend des notes sur le vif, dans un carnet de voyage, ou sur un blog, on décrit souvent l’instant présent, le vécu quotidien et son lot d’émotions. Une fois rentré à la maison, rédiger un article plus construit, autour d’une thématique particulière, et parfois plusieurs mois après le retour, permet de raviver les expériences passées, tout en conservant un certain recul. Trouver alors les mots justes pour retranscrire ce qui nous a marqué, sélectionner les photos adéquates, contribue à ancrer durablement dans la mémoire, des expériences et des sensations qui s’évanouiraient, sinon, progressivement au fil du temps. Et c’est là que ça devient intéressant : cette réappropriation des souvenirs diminue le « besoin » de nouveaux départs ! L’exercice d’écriture devient lui-même un voyage, mais sans aucune dépense financière, et avec un bilan carbone moins négatif pour la planète !

Présentation du #51 sur le site du mag’ :

Carnets d’Aventures n°51 est en kiosque !

« Le bout du monde commence quand on a fermé la porte de sa maison, tout est question de regard. »
Il y a mille lieux que nous ne connaissons pas, tout près de nous ou bien loin, à chacun de trouver ceux qu’il lui plaira d’explorer !

Dans CA 51, on embarque pour :

  • 600 km de littoral normand à fatbike et parapente.
  • L’Himalaya indien : Ladakh, Zanskar, Cachemire, Spiti…
  • L’arc alpin à vélo, des familles en tandems.
  • L’Alaska pour 500 km de trek aux confins du monde.
  • Les iles de Croatie, paradis du kayak de mer.
  • et d’autres récits et chroniques…

Bonne lecture !

 

 

9 réflexions sur “[Trans-alpina vélo] & [Himalaya indien] – A retrouver dans Carnets d’Aventures #51

  1. Bonjour Pierre, dommage que Carnets d’Aventures ne soit pas disponible au Québec, le pays des grands espaces par excellence. Il doit y avoir des magazines un peu équivalents ? Nous verrons comment mettre en ligne les PDF de nos articles, mais pour l’instant les PDF sont en vente en ligne, et nous ne voulons pas court-circuiter le réseau de distribution du mag’ !

      • Bonjour, on n’a pas trop d’itinéraire en tête !
        Une idée : aller voir la saline royale d’Arc-et-senans et Salins-les-bains) puis viser Mouthe et puis lac de Joux en Suisse.
        Toutes les petites routes du Jura doivent être belles et on y trouve du bon Comté !
        Ensuite, essayer de prendre (possible avec les vélos ?) le bateau entre Lausanne et Yvoire ou Thonon, ça peut être original de voir les berges depuis le bateau…
        (il y a également possibilité de remonter la belle vallée de la Loue mais cela fait un détour par le Nord). Bonne préparation,
        Seb

      • Merci, Je vais modifier notre route pour passer par Mouthe et le lac de Joux en Suisse.
        Bonne idée pour le traversier à Lausanne mais 185 CHF…pas donné!
        Les Grottes de Valorbes, est-ce que ça vaut le détour?

        Hier j’ai regardé un reportage sur TV5 (Des Racines et des Ailes) où l’on décrivait la vallée de la Durance. Tentant comme itinéraire de Briancon à Verdon?

      • Bonjour Pierre, désolé pour la réponse tardive mais concernant la vallée de la Durance, c’est un secteur à éviter en été à l’aval du barrage de Serre-Ponçon (trop chaud). Privilégier alors les reliefs de la rive gauche comme le massif des Monges (par exemple la belle clue de Barles) ou les gorges du Verdon-Sainte-Croix ; ou la rive droite avec la Drôme provencale-Luberon. Attention, il peut vraiment faire très chaud dans ce secteur en dessous de 800 m d’altitude…
        Entre Briançon et Serre-Ponçon, même si c’est difficile, le col de l’Izoard est très justement renommé (avec le très beau secteur de Casse-Deserte).

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s