Lima (2)

Mardi 27 mai 2015

Les cartons des vélos commencent à nous manquer un peu, car outre des vélos, pratiques pour se déplacer dans les prochaines semaines, ils contiennent également quelques sacoches utiles (vêtements de rechange, etc…) !

Ce matin, nous prenons les choses en main, en essayant de joindre notre compagnie, Iberia. Enfin, vu l’état de notre espagnol, (mais nous avons 3 mois pour progresser (!)), nous laissons la gérante de l’hôtel appeler pour nous ;).

A 9h, personne ne répond, on rappelle à 10h. A10h, une fenêtre d’espoir s’ouvre ! Les vélos sont partis, ils devraient arriver vers 18h à Lima, wahoo !

Bon, en réalité, ils n’arriveront qu’à minuit, mais on n’est pas à ce niveau de détail pres !

Maintenant qu’on sait que nos montures vont nous rejoindre bientôt, nous profitons pleinement de Lima, ses quartiers coloniaux, et ses nombreux musées, que nous ne pouvons pas tous visiter, la patience de Titouan étant limitée, et la présence de jardins publics étant la bienvenue pour qu’il se degourdisse les jambes :

  • un petit tour dans le quartier de Barranco, qui possède de jolies maisons. A côté de l’ancien funiculaire, se trouve un wagon (pas de funiculaire, lui !). Pour le plus grand plaisir de Titouan, nous mangeons (nous grignotons serait plus juste, mais un grignotage délicieux, à base de galettes qui ressembleraient vaguement à de petites pizzas, aux légumes et aux fruits) dans cet ancien wagon tout en bois, à la déco « art déco ». Le funiculaire, quant à lui, a été construit en 1896 pour relier le quartier de Barranco au bord de mer quelques 58 mètres plus bas. Il a cessé toute activité en 1930.
  • retour en centre ville, pour aller a la decouverte des eglises et des ruelles aux balcons de bois :
  • visite de la « Central Reserve Bank of Peru », à côté du Palais du Gouvernement, ancienne banque transformée en musée national, qui renferme de superbes collections archéologiques et notamment des poteries des différentes civilisations précolombiennes, véritable livres ouverts sur les coutumes de l’époque : des tissages et céramiques, dont des vases musicaux, antropomorphes, etc…. Egalement, une collection de parures en or très intéressante, des salles réservées à l’art folklorique hispanique et des tableaux du XVIIème siècle à aujourd’hui. Bref, une belle première approche de la culture péruvienne, de ses origines à nos jours.
Une échelle des temps des civilisations pré-colombiennes, très utiles pour se retrouver dans les différentes unités de productions de céramiques

Une échelle des temps des civilisations pré-colombiennes, très utiles pour se retrouver dans les différentes unités de productions de céramiques

La galerie des poteries pré-colombiennes :

La galerie de l’or :

Les poteries amazoniennes plus récentes : Img_1376 Et les tableaux du siècle dernier :

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s