Bienvenue à Magic Circus Land !

Dimanche 1 et lundi 2 juin 2015

Nous partons assez tôt dimanche matin de Paracas par la panaméricaine en direction d’Ica, ou plus précisemment de Huacachina, une oasis au milieu de dunes de 150 m de haut, à proximité de la ville d’Ica.

Img_1749

Les 15 premiers kilomètres se font sur une route secondaire, qui relie Paracas à la panaméricaine, idéal pour reprendre le vélo sur route, car la circulation est peu présente. Le vent de face gêne Gaspard. Nous testons le tractage : une cordelette relie le tandem au vélo de Gaspard. Cela nous fait une triplette assez efficace pour avancer. Le trafic est nettement plus dense sur les 55 km suivants sur la grande route.  Mais  une très large bande de goudron sur le côté (de la largeur d’une voie supplémentaire quasiment) en fait une piste cyclable parfaite et non dangereuse.

Côté forme, et bien on a connu mieux. En effet, la nourriture sur la côte étant délicieuse, et à base de poissons frais, nous avons abusé des bonnes choses, et goûté à quasiment tous les plats locaux, en nous disant que ce n’est pas dans les montagnes andines, avec notre riz et nos pates, qu’on pourrait manger aussi bien !

Résultat : il est arrivé ce qu’il devait arriver,  Ariane et Seb ont pu découvrir toute la richesse de la déco des toilettes, en y passant une partie de la nuit, les enfants quand à eux étant à peu prés épargnés par ce MAT (Mal Aigu des Touristes) :). Donc remonter à vélo le lendemain, à 8h tapante (car plus tard c’est le soleil qui tape), fut assez douloureux.

A la mi-journée, le soleil chauffe assez fort, même s’il ne faux rien exagérer, les températures sont très clémentes (en tout cas à l’ombre), nous nous reposons dans un vague « hameau » au bord de la route. Et 5 min plus tard, s’arrête également un gros  camion rouge, type truck américain, qui vient manger chez la famille à côté de laquelle nous nous sommes installés, à l’ombre.

Et là miracle, sans hésiter un instant, avec un grand sourire, Samuel, le chauffeur, nous propose de nous avancer un peu en direction d’Ica ! Ni une ni deux, les vélos, chargés de toutes leurs sacoches, sont hissés dans les airs, à l’aide des voisins, et solidement attachés sur le grand plateau arrière, qui ordinairement accueille plutôt des pommes de terre. Notre chauffeur improvisé s’arrêtera même acheter des fruits pour les enfants. 27 km plus loin, il nous dépose à son dépôt, un peu avant Ica, devant les sourires hilares de ses collègues ! Un chouette moment, surtout pour Titouan qui était littéralement épaté de monter dans un si gros camion.

L’entrée sur Ica est tout simplement abominable, beaucoup de circulation, des odeurs pestilentielles, un fond sonore composé de klaxons sortis tout droit de jeux vidéos, et de musiques de variétés locales s’échappant de la moindre échoppe ou habitation, et poussées au maximum audible.

Nous atteignons l’oasis de Huacachina, un peu sonné par tout ce capharnaüm, mais ce que nous pensions être une halte reposante, bien que touristique, s’avère être une ambiance digne de Magic Circus Land : musiques à fond toujours omniprésentes, buggys vrombissants s’apprêtant à partir chevaucher le désert, ou en revenants, chargés de toute une cargaison de touristes hétéroclites : gros américains, japonais photographes, mais surtout énormément de péruviens, car c’est dimanche… Nous nous arrêtons dans un hôtel au bord du lac de l’oasis, car le camping est interdit.

Img_1749

L’oasis de Huacachina, et son lac central

Img_1747

Ica, au milieu des sables

Une fois installés, les alentours de l’oasis sont tout de même bien impressionnants, avec des dunes annoncées à  300 m de hauteur, mais qui doivent avoisiner les 200 m, ce qui est tout de même assez imposant. Le lundi, le WE étant passé, le site reprend son calme, et les enfants peuvent jouer tranquillement sur les toboggans naturels de sable, et dans la piscine de l’hôtel.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s