Népal – Guides et porteurs Sherpas

Après l’épisode du « Pocket Film », nous tenions à revenir brièvement sur le côté pratique de notre trek, et en particulier sur l’aide des sherpas.

Sans entrer dans le détail de notre parcours dans les montagnes du Solu Khumbu (on y reviendra dans un prochain article), lors de notre périple au Népal nous avions tout d’abord rejoint depuis Kathmandou, le village de Shivalaya en mini-bus (12 h).

Nous sommes ensuite partis à pied jusqu’à Bandhar, où logeaient nos copains Philippe et Gyamou depuis déjà plusieurs jours. Kaji Sherpa, le frère de Gyamou, ainsi que Phurba et Ang Dawa nous attendaient à Shivalaya pour nous aider à transporter nos affaires.

Ayant l’habitude de toujours transporter nos affaires nous-mêmes, le principe de faire appel à des porteurs nous posait question. Avec 3 enfants, et en altitude, donc chargés (duvets, réchaud, …), il était difficile néanmoins de se débrouiller par nous-mêmes, comme nous en avons l’habitude lorsque nous voyageons à vélo ou à pied dans nos Alpes. Nous avons également vite compris que, pour les Sherpas, le métier de porteur est souvent un complément financier précieux et attendu dans l’année. Par ailleurs, les charges portées sont souvent bien plus raisonnables lors d’un trek avec des touristes, que les kilos transportés à dos d’hommes le reste de l’année pour les acheminements de marchandises, et les travaux agricoles (pommes de terre, etc…).

https://www.himalayanclub.org/hj/64/11/lowland-porters-in-the-solu-khumbu/

Après une pause à Bandhar, pour fêter le Nouvel An Sherpa, nous avons fait une boucle de 10 jours, dans « l’arrière-pays » de la famille de Kaji, passant par le sommet du Pikey Peak (4071 m) offrant un belvédère magnifique sur une première chaîne de sommets à 7000 m (Numbur, Gauri Shankar, …) relativement proches, et la chaîne des « 8000 » du Haut Khumbu (Everest, Makalu, Lhotse, …) en toile de fond.

Kaji est guide de trek Sherpa, et il connait sa région comme sa poche. Il peut donc participer activement à la préparation d’un trek dans le Solu Khumbu, voire plus loin. Etant lui-même père d’une jolie famille, nous avons apprécié le fait qu’il connaisse parfaitement les contraintes liées à la présence de jeunes enfants européens (contraintes sanitaires, d’altitude, longueurs des étapes, difficultés techniques, anticipation des dangers dans les parties de chemins exposés, …). Il parle parfaitement anglais et quelques bribes de français. Il tient par ailleurs, avec sa femme, le lodge « Ang Dawa » à Bandhar, situé juste à côté du monastère. Petit havre de paix, on y dort et on y mange très bien !

Bref, si vos pas vous amènent dans le Solu Khumbu, n’hésitez pas à contacter Kaji, dont voici les coordonnées :

Kaji Sherpa : 

sherpa2salaka[at]gmail.com 
00977. 97.41.17.12.42
« Ang Dawa Lodge » à Bhandar

Sa soeur, Gyamou, qui vit en France, et parle un français parfait, peut servir de correspondante si besoin : chayamu.sherpamotte[at]gmail.com

Par ailleurs, Kaji souhaiterait venir en France, travailler et partager des expériences professionnelles dans le monde de la montagne (refuge, gite…)  durant l’été 2015, période durant laquelle l’activité touristique est réduite au Népal. Si vous avez des pistes, cette expérience lui permettrait de découvrir à son tour la vie de nos montagnes, tout en permettant de créer des liens avec la France.

Img_0927-p

La famille et les amis réunis dans la cuisine du « Ang Dawa Lodge » à Bandhar

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s