Héliportage de début de saison au refuge de Vallonpierre (#1)

Jeudi 22 juin 2017

Avec : Guillaume, la mamy qui gérait les 3 petits-enfants (Gabin, Luce et Emma), Damien, Vincent, Ariane, Lucille et Antoine.

Héliportage de début de saison pour approvisionner le superbe refuge de Vallonpierre, gardé depuis le 10 juin. Principalement de la nourriture pour tout l’été, des boissons, mais aussi de l’électroménager, du mobilier, des bonbonnes de gaz, du bois pour le local d’hiver… Une partie du nécessaire pour accueillir les randonneurs et grimpeurs tout l’été. Un énorme déménagement vers les cimes, réalisé dans la bonne humeur !

Rendez-vous au Gioberney le mercredi soir, pour un début de paquetage à la frontale, après un repas gargantuesque offert par Guillaume : « Prenez des forces, vous en aurez besoin demain (gnarf, gnarf : NDL : il ne l’a pas dit mais l’a pensé très fort !) !!« .

En effet, dès 6h le lendemain matin, alors que Guillaume est à pied d’œuvre depuis déjà une grosse demi-heure, c’est environ 10 tonnes de matériel qu’il faut finir de conditionner au parking du Gioberney (notamment les produits frais, fruits, légumes, viandes (bio ou local))… arrivés par camion le matin même, mais aussi les futs de bière de 30 L de chez Alphand, et autres boissons), en big bag de 750 kg environ, puis déballer et ranger le plus rapidement possible au refuge. Un ballet orchestré au millimètre par le Maitre du jour, Guillaume !

Une belle ambiance au parking, avec les équipes des autres refuges qui partagent également l’héliportage de début de saison : refuges du Pigeonnier, de Chabournéou, mais aussi Olan et Souffles dans la même journée. Une tension bien palpable pour les gardiens de refuges qui démarrent ainsi leur saison : interdiction de s’emmêler les pinceaux, d’envoyer des big-bags dans un autre refuge, car avec un cout d’environ 30 € la minute de rotation, l’erreur peut vite couter cher ! Interdit également d’oublier quoi que ce soit, sinon il faudra le monter à dos d’hommes (ou de femmes)…

Avant le transport du matériel, c’est le personnel qui fait les premières rotations en hélico : une montée splendide de quelques minutes face au Sirac. Puis les 12 rotations de matériel s’enchainent, en alternance avec les autres refuges. Et là, c’est la course pour tout ranger dans le refuge, avant l’arrivée du bag suivant ! Mention spéciale à Gabin qui nous a aidé, du haut de ses 8 ans, avec une efficacité redoutable, en essayant de ne jamais nous gêner : bravo petit gars !

Retour dans la vallée, en courant, le soir au coucher du soleil, pour Damien, Vincent, et Ariane, afin de rentrer à la maison, bien tard, mais heureux d’avoir passé cette splendide journée en montagne, peu commune ! Merci à Guillaume pour cette invitation à venir « bosser » dans ce cadre magnifique !

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s